Conférences

- Octobre 2015 : Atelier de la formation, organisé par la HEM-Genève.
Intervention dans le cadre du module « médiation et autres métiers ».

- 5 mars 2015 : Participation à la table ronde « égalité Femmes-Hommes : La musique, une sphère professionnelle comme les autres ? »
Dans le cadre de la semaine de l’égalité en Ville de Genève « Où sont les femmes ? Musique en tout genre ». Participants : Nancy Rieben, Sylviane Deferne, Peter Minten, Henk Swinnen, Béatrice Zawodnik, et Caroline Dayer, modératrice.

- 15 et 16 décembre 2015 : Colloque international sur les identités professionnelles des professeurs de musique, Conservatoire de Paris : Comment passe-t-on d’un statut d’artiste à des responsabilité institutionnelles ?
Aux côtés de Philippe Krüttli, Noémie L.Robidas et Pascal Terrien, modérateur.

Présentation : « Le thème du colloque est au cœur de mes questionnements actuels : quelle est aujourd’hui mon identité professionnelle, après une première année passée à la direction de l’HEMU, site de Lausanne ? Comment est-ce que je me définis, suis-je musicienne, suis-je directrice ? Je me surprends encore à indiquer, lorsqu’on me demande ma profession, d’abord musicienne, puis directrice. Le terme « directrice » me semble insuffisant pour définir ce que la fonction représente, il est trop abstrait ou réducteur et ne reflète pas la nature intrinsèque du poste. C’est justement parce que je suis musicienne que je souhaite interpréter ce rôle de directrice, au même titre qu’une partition… Ainsi, les deux axes que j’aborderai dans ma communication sont, d’une part, le lien entre le statut d’artiste interprète et celui de directrice, avec toutes les responsabilités administratives qui en découlent, et d’autre part, l’évolution de ma propre identité professionnelle, à savoir ce que le « passage » d’une identité à l’autre a eu comme conséquence pour moi ou pour ma vision du métier. Rester musicienne avec tous les éléments nouveaux qui gravitent autour de moi, liés aux responsabilités que représente la direction d’une institution de formation, être un artiste de terrain à la tête d’une HEM, c’est une garantie de ne jamais perdre de vue la réalité du métier, le rapport entre l’artiste et l’artisan qui caractérise les musiciens, tout en s’inscrivant dans une réalité concrète politique et sociale. L’expérience cumulée de 10 années d’enseignement, de 6 années au service des jeunes musiciens préprofessionnels talentueux et motivés m’ont amenée tout naturellement à « détourner » les compétences acquises pour mes propres projets d’une part et pour les mettre au service d’une institution de formation, d’étudiants professionnels aux portes du métier d’autre part. »

- 25 juin 2011
Participation à la table ronde, organisée par le Festival Cully-Classique, sur le thème : « Routes et déroutes : les voies de la musique au tournant du XXIème siècle » avec Philippe Albèra, William Blank, Thomas Gartmann et Anne Gillot, modératrice.

- 15 février 2011
Journée de la profession, organisée par la HEM de Genève. Intervention dans le cadre du module « enseignement » aux côtés de Janet Rittermann : le sujet, « comment mener de front carrière musicale et enseignement ? » Environnement général de la musique/projet personnel.

- 11-13 novembre 2010
Congrès international JFREM/ La formation des enseignants de musique, dynamiques de recherche - analyses de pratiques. Présentation orale, dans le cadre des analyses de pratique, de mon tableau de variables didactiques pour les anches doubles.

- 2010, 2013, 2014, 2015
Ateliers de la formation, organisés par la HEM Genève : interventions dans le cadre du module « enseignement ».


© 2009-2018 Béatrice Zawodnik | Réalisé par : art-eres.net | Spip | EP